DECISION

N°006/SP/ HAC/ 20 Juillet 2017

Portant mise en demeure de la Télévision Evasion Guinée

 

Vu la Loi Fondamentale en ses articles 7 et 125 ;

Vu la Loi Organique L2010/002/ CNT du 22 juin 2010 portant sur la liberté de la presse ;

Vu la Loi Organique L2010/003/CNT du 23 juin 2010 portant attributions, organisation, composition et fonctionnement de la Haute Autorité de la Communication ;

Vu le décret n° 034/PRG/SGG du 10 mars 2015 portant confirmation de l’élection de la Présidente de la Haute Autorité de la Communication et nomination des membres de cette Institution ;

Vu le décret No D/2017/002/PRG/SGG du 10 Mars 2017, portant nomination de deux Commissaires à la Haute Autorité de la Communication ;

Constatant que dans son journal télévisé de 20 heures du 14 Juillet 2017, Evasion Guinée a opposé  un extrait du discours du Président Alpha CONDE à celui qu’ a tenu le Président français,  Emmanuel MACRON lors du Sommet du G 20 ;

Constatant que les mots « raciste » et « machiavélique », n’ont jamais figurés dans le discours du Président de la République le Professeur Alpha CONDE, à l’occasion de la journée internationale de la jeunesse, tenue à N’djamena au Tchad, le 29 juin 2017 sur le thème « tirer profit du dividende démographique en invertissant pleinement dans la jeunesse » ;

Attendu que la Haute Autorité de la Communication, selon les articles 2 et 4 de la Loi L/2010/003/ du 22 Juin 21010, veille entre autre, au respect de l’éthique et de la déontologie;

Attendu que le traitement comparatif réservé à cet élément s’apparente à une volonté de manipulation de l’opinion  publique  par l’image et la parole ;

Attendu que les deux discours ont été tenus en des lieux différents et en des circonstances différentes ;

Attendu qu’au cours de son audition en commission à la HAC  le 18 Juillet 2017, Monsieur N’Faly GUILAVOGUI, Rédacteur en Chef du Journal télévisé  d’Evasion Guinée,  n’a pu justifier le choix  de l’angle du traitement réservé à l’élément incriminé et, qu’il n’a pas pu  non plus établir un lien entre les deux discours ;

Attendu que, eu égard à ce qui précède, des mesures appropriées à l’encontre de la Télévision Evasion Guinée doivent être prises ;

La Haute Autorité de la Communication, réunie en séance plénière  extraordinaire  le Jeudi 20 Juillet 2017,  après  avoir  examiné le contenu de l’élément informatif incriminé, a délibéré conformément à la loi ;

Par ces motifs :

Déclare que la Télévision Evasion Guinée a violé :

  • les dispositions de la Loi Fondamentale dans son préambule et en son article 7 ;
  • Les règles de l’éthique et la charte  déontologique des Journalistes de Guinée ;

En conséquence, la Haute Autorité de la Communication :

  • Adresse une mise en demeure à la Télévision  Evasion Guinée,  de rétablir les faits tels qu’ils se sont déroulés dans le temps et dans l’espace ;
  • Ordonne la notification de la présente décision à la Direction de la Télévision Evasion Guinée, à toutes les Associations de presse, notamment l’URTELGUI.

La présente décision sera publiée au Journal Officiel de la République.

Délibérée lors de sa séance plénière extraordinaire du 20 Juillet 2017, tenue à Conakry ;

Ont siégé :

1 Mme Martine CONDE, Présidente ;

2 Mme Hawa Camille CAMARA, membre ;

3 Mr.  Oumar Yacine BAH, membre ;

4 Mr Ousmane CAMARA, membre;

5 Mr. Mory FOFANA, membre;

6 Mr. Sékouna Keita, membre;

7 Mr Ibrahima Sory CAMARA, member;

8 Mr  Mamady KEITA, membre.

 

Conakry, le 21 Juillet 2017

Pour la Haute Autorité de la Communication

                                                                                          P/ La Présidente

 

                                                                                 P/O Le Président par intérim

                                                                 Le Commissaire El Hadj Ousmane CAMARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>